Billet d’humeur – 2 semaines à Okinawa et mon passage à Naha

Le retour à Okinawa, un grand moment ! Le plein de soleil, de paysages de rêves et de copains pas vus depuis 1 an. Bref un passage que je me sentais obligé de faire pour me ressourcer, j'imagine!

Itinéraire

2 semaines à Okinawa dont 5 jours à Miyakojima, 5 jours à Ishigakijima et 3 jours à Naha. On peut penser que le rythme était un peu speed comparé à ma façon de voyager habituelle. Pourtant, j'ai vraiment pris le temps de me poser sur les 2 îles et j'ai pu voir pas mal de choses. Il vrai que 8 avions en 2 semaines, c'est plutôt lourd surtout après les nombreux aléas (pannes, retard, à nouveau panne...) que j'ai pu rencontrer tout au long du chemin ! Je ne le referai surement pas de la même manière la prochaine fois.

T'en penses quoi?

Revenir à Okinawa c'est comme se reconnecter au moi qui prends le temps de se connaitre, qui apprécie les moments de solitude. En observant l'océan, je me remémore le chemin parcouru entre les difficultés, les succès ou encore les espoirs!


Non, il y a un an je n'aurai pas cru possible de revenir dans cet endroit magique. Je ne voyais pas comment faire! Pourtant, en 8 mois de vie en France, j'ai réussi à travailler pour repartir et aller en Nouvelle-Zélande alors je devrais me sentir plus en confiance. Forcément non, encore beaucoup de peurs : peur d'être déçue, peur de rater (de ne pas être à la hauteur) mais au fil du temps j'apprends à vivre avec, à parfois les écouter et parfois les dépasser!

Et Naha

Rentrer à la maison ! Voilà l'impression que j'ai eue. J'ai pu revoir mes profs de langues, mes anciens camarades de classe. J'aime Naha pour tout ce que j'y ai vécu, pour tout ce que cette ville m'a apporté et parce que j'ai la sensation que c'est là que tout a commencé. Le programme a été assez simple :

  • un passage à mon école ICLC,
  • un déjeuner avec mes copains de classe,
  • un marathon Karaoké (7h !! ),
  • un diner avec mes profs et d'autres copains,
  • un détour par le château Shuri,
  • un peu de boulot quand même
  • un yakiniku (barbecue japonais!).

Je laisse l'archipel derrière moi pour la deuxième fois et je suis toujours persuadé que j'y reviendrai. Comme un pèlerinage qui se fait chaque année, Okinawa serait alors mon St Jacques de Compostelle!

2 semaines à Okinawa en images