STOP 3 – Au pays du matin calme – Busan et ses montagnes

Je prends enfin le temps de continuer le récit de mon épopée coréenne! Ces 10 jours en Corée ont été difficiles : tout allait trop vite surtout à Séoul mais ma découverte de Busan m'a fait un bien fou. Dans cet article, je vous parlerai plus particulièrement de la ville et de ses montagnes!

Let's talk about Busan! After the busy Seoul, Busan seemed to be a more peaceful place. We will go up in the mountains after a little stroll in the city - Let's review what can be interesting in Busan!

Emplacement

Busan se situe au sud de la Corée du Sud, elle est la 2ème ville du pays et la ville la plus proche du Japon. Plusieurs liaisons par ferry entre Fukuoka (Kyushu) et Busan sont possibles : nous voulions rentrer via celles-ci mais malheureusement une tempête nous a fait nous rabattre sur l'avion.

La ville

Alors, oui Busan est une grande ville (≈3.7 millions d'habitants) mais le rythme y est bien moins frénétique qu'à Séoul. Pour la première fois de mon voyage en Asie, je ne me suis pas réellement intéressée à l'histoire de la ville mais, je me suis uniquement imprégnée des atmosphères et que dire de plus que "Ouahhh" parce que Busan est une ville remplie de surprises.


Plusieurs points d’intérêts m'ont tapée dans l’œil, je vous liste ceux qui se trouvent dans la ville et à l'intérieur des terres - je ferais un deuxième article sur le bord de mer. Malheureusement je n'ai pas pu me rendre à tous les endroits qui me semblaient intéressants donc il va falloir que j'y retourne!

Yeongdusan park - Busan Tower

Une petite balade dans un parc et la possibilité d'admirer la ville d'en haut, voilà le programme à Yeongdusan park. Situé au sud-ouest de la ville sur la ligne 1 du métro, le parc s'étend sur près de 69 000 m² et abrite un bon nombre de monuments remarquables comme la statue d'un amiral de la dynastie Joseon, un moment commémorant la révolution estudiantine du 19.4.1960 ou encore la cloche de Busan (symbole de la ville que l'on sonne à chaque changement d'année). Mais l'attraction la plus populaire est bien entendu la tour de 120 m de haut qui domine le parc.

Le parc est ouvert toute l'année 24 h/24 cependant la tour est ouverte de 9h à 22h en hiver et de 8h30 à 22h en été. La montée coûte ₩4 000 (≈3.30€) pour un adulte. La tour abrite une boutique souvenir, des musées et des coins de détente. Elle propose une vue intéressante de la ville.

 

Chinatown

Afin de célébrer la naissance des relations diplomatiques entre les villes de Busan et de Shanghai, Shanghai street, connue comme le Chinatown de Busan, fut créée en 1884. Facilement repérable grâce à la grande porte rouge qui orne son entrée, cette rue est un concentré de culture chinoise : restaurants, artisans, salons de thé etc. Le temps étant limité, nous n'avons pas vraiment pu passer du temps dans ce quartier.

Gamcheon Culture village

Nous n'avons pas pu nous y promener mais depuis la tour de Busan il est possible d'admirer ce quartier qui sort de l'ordinaire. Gamcheon était, pendant la guerre de Corée, un véritable bidonville mais peu à peu les habitants se sont approprié les lieux en peignant les façades de leur maison. Aujourd'hui, les résidents du quartier sont artistes/artisans et gagnent leur vie en vendant leur création.

Surnommé le "Machi picchu de Busan" dû à sa construction sur un flan de montagne, ce quartier reste avant tout un quartier résidentiel, il n'y a donc pas d'activités particulières pour les touristes sauf peut-être prendre des photos des fresques murales qui ponctuent le paysage de Gamcheon!

Busan Cinema Center

Le festival du film international de Busan est un des rendez-vous incontournables du monde du cinéma. Il a donc un lieu dédié : le Busan Cinema Center. En journée, selon moi, il n'a pas grand intérêt sauf si vous êtes un fou de ciné. Mais quand la nuit tombe et que la lumière artificielle prend le relais c'est un ballet multicolore qui se déroule sous nos yeux. Il y a fort à parier que si nous nous sommes retrouvés là, c'est surement à cause d'une déformation professionnelle ! C'est ça de travailler dans le monde de l'éclairage...  Mais je n'ai pas été déçue de mon escapade. Les alentours du centre sont très agréables et offre un environnement idéal pour une balade nocturne.

Temple Beomeosa

Accessible en transport en commun (métro Ligne 1 + bus 90), le temple Beomeosa a la particularité d'être construit au milieu des montagnes de Busan. Si vous êtes aussi téméraire que nous, essayez de rallier le temple depuis le métro à pied: une aventure en perspective je vous l'assure !! Surtout si vous avez le même sens de l'orientation que moi.

Un des temples les plus connus de Corée, il est un des 3 temples bouddhistes majeurs du pays. Construit en 678 par le moine Ui Sang, il fut en grande partie détruit par les Japonais à la fin du 16e siècle. Reconstruit par les moines au début du 17e siècle, la forme du temple que l'on peut voir aujourd'hui date donc de cette époque. Son nom signifie le temple où les poissons du nirvana jouent! Et on comprend qu'ils viennent y jouer, le lieu est époustouflant, une quinzaine de bâtiments composent le temple et le calme règne dans le lieu malgré les quelques touristes qui visitent. Pour moi c'est un must-see de Busan!

La forteresse Geumjeongsanseong

Non loin du temple de Beomeosa, se trouve la forteresse Geumjeongsanseong! Alors hop, on se dit que c'est la bonne occasion d'aller y faire un tour !

Petite note : Pour moi, les forteresses ce sont les bâtiments médiévaux comme on peut en voir à Carcassonne! Mais quand nous sommes arrivés, après une bonne marche sur chemins escarpés, devant une des portes de la forteresse, nous avons compris que l'on était plus sur une forteresse type muraille de Chine que Carcassonne !  Et donc que la visite était en fait une randonnée de plusieurs heures! On a alors compris l'étonnement des marcheurs que nous croisions et qui louchaient sur nos tongs. En effet pas vraiment le matériel de marche le plus optimal pour faire une randonnée en montagne. 

La randonnée vous permet de voir les 4 portes de la forteresse ainsi que de vous rendre au sommet (800 m) du mont Geumjeongsanseong. Les assujettis au vertige devraient s'abstenir, le vent là-haut peut être extrêmement violent et les aménagements (escaliers) réalisées pour que l'on puisse grimper ne sont pas d'une sécurité irréprochable. Mais la vue est à couper le souffle alors même si je ne me sens pas à l'aise avec le vide, j'ai quand même grimpé (pas jusqu'au sommet!).


Mon ressenti

Busan, j'adore !! Je crois que je le répète bien assez. La ville bien que grande permet des échappées au calme et après Séoul c'était exactement ce dont j'avais besoin. Le fait que la montagne et la mer soient accessibles en transport en commun est un gros plus les touristes que nous sommes.

Bref, si vous allez en Corée, passez par Busan ! En fait, si vous êtes au Japon (à Fukuoka par exemple), passez aussi par Busan !!

Busan et ses montagnes en images

 

Mots-clés de recherche Google:

  • mont geumjeongsanseong