STOP 3 – Au pays du matin calme – Escale à Séoul

Faisons donc une petite pause Japon et rendons nous au pays du matin calme! En avant pour une escale à Séoul. J'avais consacré un billet d'humeur sur ce voyage pour parler de mon rapport au slow et fast travel, maintenant parlons un peu de paysages, de visites, de tourisme en somme!

A little bit of English as we step out of Japan and as I don't know a word of Korean. Korea has a dramatic history, full of invasions from the neighbours countries (Japan and China) but the country manages to keep its unique identity and that was quite a challenge!! Seoul is a huge town, busy, loud and really modern, not really the kind I am fond of. But, there are some places that are really interesting so just let's go together^^ .

Emplacement

Séoul, capitale de la Corée du Sud, se situe au Nord-Ouest du pays. Pour s'y rendre du Japon, un grand nombre de vols direct sont disponibles (même depuis Naha). J'ai opté pour la compagnie low-cost Peach (voyageant sans valise en soute) et ai trouvé un vol Naha- Séoul pour ¥9 000 soit 78€. Un prix abordable qui rend possible une escale à Séoul quand on vit au Japon!

Une escale à Séoul : 5 jours

La ville

Mégalopole de 10 millions d'habitants, Séoul est découpée en 25 arrondissements (gu), est traversée par le fleuve Han et s'étend sur 605 km². Pour se rendre compte : Paris est 6 fois plus petite et à 5 fois moins de monde en son sein. Bref, Séoul c'est grand et il y a du monde.

Une histoire relativement tragique

L'histoire de Séoul et de la Corée est marquée par de multiples invasions de la part des Chinois et des Japonais et bien sur, par la division des deux Corée. Petite chronologie des invasions et conflits sur le sol coréen :

Le Japon envahit Séoul (1592) s'en suit une guerre entre le Japon et la Chine sur le sol coréen en 1598. Le Japon sortira vainqueur et occupera le pays jusqu'en 1876, date à laquelle le traité nippo-coréen est signé (il reconnait  l'indépendance de la Corée).

Pourtant, en 1882, le Japon impose à la Corée un nouveau traité visant à faire payer une lourde somme d'argent à Séoul et à permettre à l'armée japonaise d'occuper le pays. Une longue lutte entre la Chine, le Japon et la Corée débute alors.

La dernière invasion et domination japonaise durera 35 ans (1910 à 1945) : période pendant laquelle les Japonais vont tenter d'annihiler toute la culture coréenne (destruction de bâtiments et archives historiques, interdiction de parler de coréen et apprentissage forcé du japonais) et de faire de ce pays une province à part entière de l'Empire nippon.

1948 marque la séparation des deux Corée (côté Russe et côté Américain - traitement standard, à l'époque, des territoires libérés ?). L'ONU entérine, cette année, la création de la République démocratique populaire de Corée (Corée du Nord) et de la République de Corée (Corée du Sud). L'opposition entre les deux patries sœurs se conclura par la guerre de Corée (1950 - 1953).

Mes must-see

Une petite liste des endroits qui m'ont vraiment plus dans la ville ! Des articles plus complets sur chacun d'eux sont à venir.

Le quartier de Bukchon est un îlot de paix dans cette mégalopole bruyante. Des maisons traditionnelles, une ambiance de village et des petits commerces, voilà ce que propose le vieux Séoul. J'y ai élu domicile pendant ces 5 jours. Un bon point de départ pour visiter les palais royaux de la ville. Un petit voyage dans le temps fort agréable dans cette mégalopole autrement très moderne.

Chaque grande ville asiatique se doit d'avoir une tour avec plateforme d'observation et  Séoul joue le jeu. Située au sommet d'une colline, cette tour de télécommunication accueille des visiteurs depuis les années 80. Tout est pensé pour permettre d'avoir les meilleurs points de vue. La balade jusqu'au sommet est quelque peu éprouvante mais vaut vraiment le détour.

Du calme, du calme et encore du calme. Ce parc urbain, constitué de 5 zones qui s'étendent sur près de 1,2 km², est le poumon de la ville. Séoul n'abonde pas réellement de parcs ou d'étendues de verdure : Séoul forest représente donc un des uniques lieux végétalisés de la ville et c'est la raison pour laquelle il faut absolument s'y arrêter.

" Eh, sexy lady, Op, op, op, op Oppa Gangnam Style" !! Oui oui, c'est bien le lieu d'on parle la chanson de PSY. Outre la présence du World Trade Center, de grands centres commerciaux, de chirurgiens esthétiques et des compagnies de productions musicales coréennes, Gangnam abrite un temple majestueux (Bogeunsa) qui impressionne par son étendue mais aussi par sa localisation.

Méli-mélo d'images