STOP 2 – Et le japonais à Okinawa? et la suite du voyage

Voilà 6 mois que je suis arrivée au pays du Soleil Levant et que je m’efforce d'apprendre le japonais à Okinawa. Avec 3h de cours par jour, 5 jours par semaine, le rythme est assez intense. Voyons donc ce que ça donne!

来週、私は大阪へ行きます。沖縄にさよならいっている、ちょっとかなしいですよ。今、私の六か月がおもいだしている。ぜんぶはたのしかった、わたしの日本語がよくなります、とてもうれしいですよ!日本語の勉強はおもしろくてたのしかったです。どうもありがとうございました、皆さん・・・

Mon niveau de japonais

Je ne suis pas peu fière de dire que je peux louer une voiture, faire des courses, discuter avec la caissière ou encore commander au restaurant sans avoir de palpitations. J'arrive même à utiliser le GPS, à me perdre et à retrouver mon chemin tout cela en V.O!

Me voilà donc à une semaine de mon départ d'Okinawa et même si je suis encore très loin de tout comprendre, je sais que je peux continuer mon voyage en sachant que je peux communiquer avec les gens du cru! J'ai donc atteint mon objectif de départ. L'apprentissage de quelques kanjis (150 environ) me sert notamment en voiture ou pour décrypter un menu au restaurant mais je n'ai pas la moindre envie d'en apprendre plus que ça (pour rappel il y en a environ 2 000 à connaître pour pouvoir lire le journal....).

Pour être plus précise, je suis entre le niveau N5 et N4 du JLPT (test de langue officiel) et à la moitié du deuxième livre de Minna Nihongo.

Le japonais c'est drôle !

Sur la fin l'école commence à peser : les tests, la grammaire, les exercices à faire à la maison, c'est vraiment pénible. Mais le japonais reste une langue très drôle à apprendre! Voici 2 points qui nous ont bien fait rire en cours :

L'anglais japonais

Comme dans la langue française, la langue japonaise a emprunté un bon nombre de mots à nos amis anglais (ou plutôt américains) néanmoins n'ayant pas le même alphabet que le nôtre, il leur faut transcrire ces mots de façon à ce qu'il soit prononçable en japonais.

NB: Le japonais utilise 3 syllabaires : hiraganas, katakanas (sert à transcrire les mots étrangers en japonais - nos prénoms occidentaux sont tous écris dans ce syllabaire) et kanjis. Les Japonais apprennent tout de même l'alphabet latin mais ils ne l'utilisent quasiment pas. Comme leur langue n'est constituée que de syllabes simples type sa, ta, ma...etc. Ils leur aient difficile de reproduire certains sons comme celui des lettre L, S ou X et bien entendu toutes les diphtongues. 


Nous apprenons donc en cours les mots anglais façon japonaise puisque qu'un Japonais ne vous comprendra pas si vous lui dites le même mot mais prononcé normalement. Voilà comment :

  • Basket-ball devient バスケットボール soit Basuketto booru
  • Bed devient ベッド soit Beddo
  • Towel (serviette) devient タオル soit Taoru
  • Door devient ドア soit Doa
  • Version devient バ—シオン soit Baashion 
  • Mon prénom Alix devient アリックス prononcé Arikkusu (Aïe, Aïe...)
  • Ma mamoune Véronique s'appelle donc ベロ二ック prononcé Béronikku (hihi)

Il va s'en dire que pour ceux étant capable de parler anglais, cet exercice est hilarant et parfois assez frustrant.

Les mots inspirés des sons - Onomatopées

Savez-vous quel son fait la pluie, votre cœur? ou encore quel son correspond au fait d'être trempé? Et bien le Japonais, lui le sait. Et ces sons correspondent à des mots souvent employés dans les conversations amicales ou encore dans le domaine du manga (ils s'écrivent dans les deux syllabaires hiraganas et katakanas).

  • le cœur fait  どきどき - ドキドキ  (doki doki) quand il bat fort. On utilise donc ce mot pour dire que l'on est nerveux ou excité.
  • la pluie fait  ざあ - ザア  (zaa) quand elle tombe fortement et sans interruption.
  • être trempé fait   びしょびしょ- ビショビショ  (bisho bisho)
  • un scintillement fait   ぴかぴか - ピカピカ  (pika pika) - cela ne vous rappelle rien?
  • votre ventre affamé fait   ぺこぺこ  - ペコペコ   (peko peko) et ce mot s'utilise pour dire qu'on a faim.
  • ce qui est doux et moelleux fait  ふわふわ - フワフワ  (fuwa fuwa), les bébés choux l'utilisent souvent quand ils parlent de mes cheveux.

Les exemples ne manquent pas et nous ont valu de bons fous rires dans la classe quand la prof vous explique le plus sérieusement du monde que quand le Japonais se lave les dents ça fait gusha gusha (グシャグシャ) ! Oui oui ....


 Et maintenant?

Une envie de parler japonais à tort et à travers mais plus envie de faire des tests et d'aller en cours !  Tant mieux maintenant place à une période sans réelle routine. Je m'envole pour Osaka le 1er Octobre et y resterait 2 semaines et demi. Oui, mon niveau d'anxiété pulvérise des records en ce moment et je ne sais pas si je fais bien d'aller à Osaka : le changement sera peut-être un peu trop drastique, le climat trop différent, les gens peut-être moins aimables. Bref peur et panique mènent la barque et pourtant j'y vais quand même parce que je ne me suis pas laissée le choix : le billet d'avion est pris, ma place en helpX (échange de travail contre un hébergement) est fixée.

Okinawa a été pour moi et mes soucis dépressifs une terre d'asile comme je n'aurais jamais pu l'espérer. J'y ai trouvé un rythme de vie, un environnement, des paysages, un climat qui me permettaient de respirer! Je ne suis pas guérie, les crises d'angoisses continuent mais je ne me décourage pas!!! Il y a encore beaucoup de choses que j'ai n'ai pas pu raconter sur cet archipel (ça viendra) mais une chose est sûre : j'aime Okinawa, ses habitants, ses paysages, son histoire, ses paradoxes et même ses touristes. J'espère arriver à communiquer cela à travers mes articles - si vous pouviez voir ces îles comme je les vois, vous les aimeriez comme je les aime -

Mots-clés de recherche Google:

  • onomatopee japonaise de son dune voiture