STOP2 – Lâcher de こいのぼり au Peace Memorial

Durant la fête des enfants, des animations étaient proposées à plusieurs endroits de l'île. Emily (ma camarade de classe) nous a emmené au Peace Memorial pour un lâcher de carpe !! (Nous = Adeline et Ronan de Viaposterestante et moi-même^^)

子どもの日にともだちとPeace Memorialへいきました。とてもたのしかったです、たかいこいのぼりがありました。このところはしんせつです、みんなはせんそうをわすれないで!

Le jour des enfants (こどものひ)

Jour férié au Japon, le 5 mai célèbre les enfants et rend hommage aux mères. Initialement prévu pour fêter les garçons lors du 5e jour du 5 mois du calendrier lunaire. Cette fête prend de l'importance durant l'ère Edo (1603 à 1848). Elle était appelée à cette époque Shoubu no sekku (Le festival de l'Iris - Shoubu peut aussi signifier esprit chevaleresque). Il était d'occasion d'offrir à chaque garçon de la famille un élément d'armure pour lui inculquer le courage et la bravoure nécessaire pour être un guerrier. On s'attache donc, ici, à la deuxième lecture du mot Shoubu.

C'est en 1948 que le jour du Shoubu no sekku (しょうぶのせっく) devient fête nationale et change de nom pour Kodomo no hi qui célèbre maintenant les enfants sans différenciation de sexes. La tradition veut que chaque foyer accroche à son balcon un Koi no bori (banderoles de carpes). Ces banderoles sont composées d'une carpe noire représentant le père de famille, une carpe rouge pour la mère et des carpes plus petites - une pour chaque enfant du foyer. La carpe au Japon (et en Asie) représente la force et la bravoure, des qualités souhaitées par les parents pour leurs enfants!

Le Peace Memorial

Situé dans le Sud-Ouest de l'île principale, Peace Memorial se trouve dans la préfécture d'Itoman et est accessible en voiture en 30-40 minutes. Il y aussi la possibilité de s'y rendre en bus : 2 bus à prendre le 89 puis le 82 (changement à Itoman Bus Terminal) - cela prendra 1h30 et coûtera environ ¥1100.


Un lieu pour commémorer toutes les victimes de la bataille d'Okinawa sans distinction! Voilà ce qu'est Peace Memorial. Il faut dire que cette bataille aura laissée des traces dans la mémoire du peuple d'Okinawa: 200 000 morts dont 100 000 civils. Un choc pour les habitants qui ont voulu se souvenir de ce massacre et des personnes tombées au combat.

Dans le parc on trouve entre autres :

  • un musée retraçant la bataille sanglante (Peace Memorial Museum) - L'entrée coûte ¥300, je ne m'y suis pas attardée, n'étant pas très à l'aise avec les scènes de guerre.
  • des stèles en pierre noire gravées du nom de chaque personne tombée à Okinawa qu'elle soit Japonaise, Américaine, Anglaise, Coréenne ou autres.
  • la flamme de la paix qui a été allumée en utilisant les flammes de la paix de Hiroshima et de Nagasaki ainsi qu'un feu provenant de l'île de Zamami (lieu où les Américains débarquèrent en 1945).

L’événement en images

Pour marquer le début des festivités de Kodomo no hi, nous avons donc participé au lâcher d'une carpe de 30 mètres de long. En plein milieu de ce lieu plein d'histoire et à la vue imprenable, un champ de carpes en plastique avait été installé.