STOP 5 – Sapporo – Le sanctuaire d’Hokkaido

À Sapporo, on trouve le plus grand sanctuaire shintoïste de l'île d'Hokkaido : le sanctuaire d'Hokkaido ou Hokkaido Jingu ! Alors on se laisse guider au milieu de ce lieu assez unique et renversant.

円山こえんの中に北海道神宮があります。この神社はすばらしかったです、皆さんいかなければならない !!  本州の神社はとても違います、北海道神宮はおもしろいところです。

Emplacement

C'est dans le parc Maruyama que se situe le sanctuaire d'Hokkaido. Après avoir arpenter la montagne, faîtes un tour au sanctuaire qui accueille plusieurs bâtiments et variétés d'arbres : pruniers, cerisiers ou érables. Depuis Sapporo Station, la ligne verte (Namboku line) jusqu'à Odori puis la ligne orange (Tozai line) jusqu'à l'arrêt Maruyama koen station vous amène près du sanctuaire! Le trajet dure 15 minutes environ, à pied il faut compter 35 - 40 minutes.

Histoire

C'est lors de la colonisation d'Hokkaido par les Wajins (voir l'article sur l'histoire d'Hokkaido) que la construction de ce sanctuaire fut décidé par l'empereur Meiji. Un sanctuaire temporaire est dévoilé en Mai 1870 mais le bâtiment à l'emplacement actuel est construit en 1871 et est connu sous le nom Sanctuaire de Sapporo, il honore 3 divinités :

  • Ô Kuni Tama no Kami : le dieu de la terre d'Hokkaido
  • Ô Namuchi no Kami : le dieu créateur des nations (et par extension de la colonisation)
  • Sukuna hiko na no Kami : le dieu de la médecine qui travaille de paire avec le créateur des nations

Le sanctuaire ne changera de nom qu'en 1964 date à laquelle une nouvelle divinité est honorée l'empereur Meiji lui-même. Il devient à cette date, le Sanctuaire d'Hokkaido - Hokkaido Jingu.

A savoir : La construction d'un sanctuaire shintoïste nécessite à l'endroit où l'on veut l'ériger la présence d'objets sacrés liés aux divinités honorées. L'île du nord avant l'arrivée des Wajins avait une religion bien différente du shintoïsme, quand l'empereur Meiji décida la construction d'un sanctuaire il fallu transporter des objets qui furent sacrés après une cérémonie religieuse de Tokyo à Sapporo. Cette lourde tâche fut confiée à Yoshitake Shima qui était un officier de la commission de développement d'Hokkaido (on retrouve sa statue à l'entrée principale du sanctuaire).

Architecture

Imposante, c'est bien le mot qui qualifie le mieux l'architecture de ce lieu. On est bien loin des allées de torii des temples de Kyoto ou de la légèreté du sanctuaire d'Itsukushima! J'ai cherché à comprendre pourquoi ce sanctuaire était si différent de ceux d'Honshu ou des quelques autres que l'on trouve sur l'île mais sans succès (je ne baisse pas les bras pour autant). Une chose est certaine, la pente des toits est surement faite pour éviter l'accumulation de la neige pendant l'hiver.


En me baladant, je ressens une réelle sensation de sécurité, la robustesse des éléments du bâtiment y est surement pour quelque chose ! Et sans trop savoir pourquoi j'avais l'impression d'être transporter au Canada devant les immenses cabanes/maisons en bois brut des forêts de Colombie britannique.... (Pour info, je n'ai jamais mis les pieds au Canada - certainement mon imagination et/ou les reportages vu à la télé qui m'auront joué des tours^^).

Le sanctuaire d'Hokkaido en images