PVT au Japon – L’idée est là

Qu'est ce qui te pousse à vouloir partir au Japon, et encore plus, à vouloir y faire un PVT ? Leur société et leur langue sont dures à appréhender pour nous les occidentaux ! Je l'ai beaucoup entendu et je ne peux pas dire que tout cela soit faux mais voilà ma réponse !

La Génèse

Le Japon ! Un pays qui m'aura toujours fasciné. Mon premier souvenir lié au japon est le film "Mon voisin Totoro" sur lequel je suis tombée sur France 5 alors que je devais avoir 8-9 ans. Si je devais décrire ce que j'ai ressenti :  c'était une claque, une claque magistrale. À ce moment là j'ai découvert un univers qui faisait écho à mon imaginaire (encore plus que l'univers Disney). Plus tard, le dessin animé Sakura Cardcaptor me donna un réel intérêt pour les animations nippones !

On peut dire que la poésie et la sensibilité du studio Ghibli et du studio Clamp m'ont bouleversées ! Et m'ont donné l'envie d'approfondir mes connaissances sur ce pays.

 

J'ai donc cherché à lire et à regarder le plus de documents, livres et vidéos autour des mangas et films d'animations japonais.

Le voyage

Ce ne sera que 10 ans après ma découverte de ce pays, que je pourrais y poser le pied ! À 19 ans, enfin je vais au Japon (voyage financé par mes soins, la précision est importante). Deux semaines superbes pour commémorer la fin de 2 ans de bagne, nous sommes restés dans les environs de Tokyo. Tour de Tokyo, Mairie de Tokyo, Asakusa, Harajuku, Shibuya, Musée Ghibli et pleins d'autres endroits.

 

Beaucoup de rigolades, de grands moments de stress, des rencontres et le retour en France avec cette idée que quand j'y retournerai cela sera pour un plus long moment.

L'envie d'observer cette société

J'aime regarder les gens. En général, je me sens bien en restant immobile et en regardant les gens s'agiter, il y a un côté relaxant dans le fait de ne pas vivre au même rythme que le reste du monde.

Je me suis donc intéressée à la manière de vivre et au rythme de vie des Japonais. J'ai découvert une société pleine de "bizarreries", pleine d'incohérences et de logique en même temps. J'ai admiré la capacité de cette société à garder son identité à travers les âges et cela a suscité chez moi l'envie de me "fondre" autant que je le peux dans la masse pour observer leur façon de vivre ! Non, je ne vais pas au zoo en allant au Japon mais j'ai la nette impression qu'en côtoyant ce qui m'est étranger j'en apprends plus sur moi à travers eux.

Ce pays que j’idolâtrais à l'adolescence a mûri, dans mon esprit, j'ai alors découvert des choses que je ne pourrais pas accepter de vivre et qui ont cours dans la société japonaise comme l'Ijime ou encore le racisme ordinaire. Mais je n'ai pas pour autant perdu mon envie et ma curiosité, car il y a tant d'aspects de la société japonaise que je ne cerne pas encore ! Alors, y vivre un petit peu assouvirai ma soif de connaissance !!

Le PVT ou le visa étudiant

Tout d'abord, un petit récapitulatif des différences entre les 2 types de visas.

Visa Vacances-Travail (PVT) Visa Etudiant
Âge maximum 31 ans Pas d'âge maximum
Durée du visa 1 an maximum de 6 mois à 2 ans
Garantie Financière 4 500€ sans billets d'avion 16 000€
Obligations Aucune Aller à l'école qui vous a sponsorisé
Travail ?  Autorisé sans restriction horaire Autorisé mais 28 h max par semaine
Obtention  Dépôt en main propre du dossier à l'ambassade du Japon - Retour entre 3 et 5 jours Demande à faire au près de l'école sponsor 4 mois avant le début des cours

Mon voyage a été plusieurs fois mis à mal par des soucis financiers ou d'ordre affectifs !

Quand j'ai décidé de partir avec mon conjoint de l'époque, c'était sans compter que je pourrai entreprendre l'apprentissage de la pâtisserie comme j'avais voulu le faire depuis mes 18 ans ! Alors, ce ne fut que partie remise.

Le deuxième essai ne fut pas le bon non plus. J'avais opté pour un visa étudiant me permettant d'apprendre le japonais dans l'école de mon choix. Cette perspective me mettait du baume au cœur ! Apprendre est une chose que j'ai toujours aimée et encore plus quand il s'agit de langues étrangères. Et donc comme je le dis au début cet essai n'a pas abouti faute à la désertion du dit conjoint !

Mais rien de grave, la troisième sera la bonne (près de 10 ans après le 1er voyage) ! Cette fois, ce sera le visa VT (vacances-travail) parce qu'il demande des garanties financières plus faibles et que je ne peux le faire qu'avant mes 31 ans ! Pour ce voyage j'aimerai rester 8 mois (d'Avril à Novembre) afin de profiter des saisons agréables (printemps/été et automne), le but étant d'apprendre le japonais dans une école dédiée, de visiter le pays tranquillement et si possible travailler afin de découvrir le monde du travail à la japonaise.

Maintenant que l'idée est là, y a plus qu'à !!!! Pour ceux qui passent par là, quel est le pourquoi de votre prochaine destination ?

nomadisme

Mots-clés de recherche Google:

  • le voyage de chihiro si je devais lever un petit passage qui donnerait envie de lire cette oeuvre ce serait