QG souterrain de la marine japonaise

L'archipel d'Okinawa est certes composé de merveilleux paysages mais il fut aussi le lieu d'une bataille atroce entre les  Japonais et les Américains à la fin de la guerre du pacifique. Allons donc faire un tour dans les vestiges de cette bataille en visitant le Quartier Général de la marine Japonaise qui était aux commandes des opérations.

今日、沖縄のれきしを話しましょう。70年前に、沖縄に大きいたたかいがありました。たくさんひとが死にました、かなしい時てんでした。とみぐすくにむかしのしれいぶがあります。行きましょう!!!!

Emplacement

Situé dans la ville Tomigusuku, voisine Naha. On s'y rend à pied depuis la station de monorail Oroku ou bien en bus n°33/46/101 depuis le terminal des bus de Naha. L'entrée du QG se fait par le sommet d'une colline qui donne une vue assez intéressante des deux villes et de l'océan. L'entrée coûte ¥440 pour les adultes, ¥220 pour les enfants.

Un peu d'histoire

Durant la seconde guerre mondiale, un affrontement sans précédent entre le Japon et les Etats-unis eu lieu. Avant les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki, les Etats-Unis décidèrent d'envahir l'archipel Japonais en passant par Okinawa. Okinawa dispose en effet d'une position stratégique de par sa proximité avec la chine, elle sert de relais pour le ravitaillement des troupes japonaises.

Du 1er avril au 22 juin 1945, la bataille d'Okinawa se déroulera réduisant en cendres près de 90% des infrastructures, documents d'archives et autres présents sur l'île. On déplore 200 656 morts dont plus de 122 000 habitants d'Okinawa. Le QG de la marine japonaise fut un des derniers remparts de défense de l'île contre l'invasion Américaine. Son commandant Minoru Ota est célèbre pour sa lettre à ses supérieurs dans laquelle il s'inquiète du sort de cette île qui s'est sacrifiée pour la cause Nippone :

" A cause de notre négligence, des personnes innocentes ont perdu leurs maisons face à l'assaut de l'ennemi. Tous les hommes ont été forcés de combattre tandis que femmes et enfants sont contraints de vivre  dans de minuscules abris sous terre précaires et exposés aux raids aériens. Les jeunes filles se sont portées volontaires pour servir comme infirmières, pour porter les munitions, faire la cuisine mais aussi pour attaquer l'ennemi. [...] Les habitants d'Okinawa ont courageusement fait face aux épreuves, sans plaintes, désireux de servir loyalement notre nation. Mais cette bataille touche à sa fin. Il n'y a plus un arbre, ni un brin d'herbe; tout est calciné. D'ici à fin juin, les réserves de nourriture seront épuisées. Voilà comment le peuple d'Okinawa se sera battu pendant cette guerre ! Pour cette raison, je vous demande d'accorder à ce peuple toute la considération qu'il mérite " 

Et maintenant ?

Le peuple d'Okinawa aura été meurtri aussi bien par les Américains que par les Japonais pour lesquels il a tout donné. Un discours du petit fils de Minoru Ota datant des années 90 est affiché dans le musée du QG dans lequel on comprend que rien n'a changé plus de 50 ans après les faits. Okinawa reste toujours à la merci de l'armée américaine (avec leurs bases et les multiples cas de meurtres/viols par des militaires Américains) et du gouvernement japonais (celui-ci laissant à l'abandon cette préfecture si éloignée de Tokyo). C'est dans cette ambiance que l'on découvre ce quartier général construit par la population locale.

450 m de tunnels, construit pour pouvoir résister aux assauts aériens et abriter 4000 soldats, le dernier poste de défense de l'armée japonaise impressionne.

QG de la marine japonaise en images