Billet d’humeur – Mon retour à Okinawa

Avant même de partir au Japon, je sentais que mon retour en France ne serait pas définitif ! La campagne électorale aidant à un climat assez nauséabond, je me sentirai sûrement mieux ailleurs pour l'instant. Dans un premier temps, j'ai donc la possibilité de faire mon retour à Okinawa !!

沖縄へ帰ります !! 7月28日宮木島に行って5日にたいりゅうして、石垣島に行って5日も滞留して、那覇に行きます。8月7日から8月10日まで那覇にいます皆さん、会いましょう!!!

Du coup il se passe quoi dans ta caboche?

Depuis mon dernier billet d'humeur (donc après ma participation au TOS #5 le 18 mars), je continue mon investissement dans l'association et j'aide à préparer la prochaine édition qui aura lieu le 10 juin à Paris. Être avec des gens qui aiment le voyage et en parler m'a fait me rendre compte que plus qu'en parler autour d'un verre, j'ai un besoin de le vivre quotidiennement sans quoi je me sens végéter.

Je profite tout de même de Paris et me balade, je redécouvre certains lieux ! Et c'est quand même une belle ville si on sait prendre le temps de la regarder. Prendre le temps, vivre à son rythme, voilà ce que ma vie en France m'apprend chaque jour c'est pourquoi j'ai enfin passé le pas de devenir free-lance à temps complet. Je peux alors gérer mon temps de travail en fonction de mes envies et de mes capacités. C'est en février que mon activité a réellement commencé et après 3 mois je suis enfin capable de gagner ma vie correctement avec des clients avec lesquels j'apprécie de travailler.


Malgré le climat de tension que nous vivons en ce moment, j'arrive tout de même à mener ma barque et à ne pas me sentir tout le temps submergé. Je me suis même dit qu'au final je pourrais peut-être rester en France! Mais non, c'est parce que je sais cette situation provisoire que j'arrive à maîtriser mes moments difficiles. Alors, je repars et j'embarque fin juillet pour Okinawa !

Le programme

Mon retour à Okinawa durera 14 jours, je vous explique d'abord ce que j'ai envie d'aller y faire. L'après-Okinawa sera pour une autre fois !

Miyako

Je pose le pied à Tokyo et je m'envole peu de temps après pour l'île de Miyako. Beaucoup de visiteurs de l'archipel ne jurent que par cette île et j'avoue m'être vraiment demandé si j'avais envie d'y mettre les pieds. J'ai toujours eu une aversion pour les engouements unanimes. L'archipel d'Okinawa est composé d'un grand nombre de beaux endroits alors pourquoi se cantonner à une île... Mais parce que je veux voir chacune des îles qui le composent, je m'arrêterai à Miyako pendant 5 jours. J'ai déjà réservé un lit dans une auberge de jeunesse et je louerai probablement une voiture pour me balader tranquillement sur l'île.

Ishigaki

30 minutes de vol séparent l'île de Miyako de l'île d'Ishigaki où je resterai pendant 5 jours. Une des îles les plus éloignées de l'île principale d'Okinawa. Elle fait partie du regroupement d'îles appelées Yaeyama avec Iromote, Taketomi ou encore Yonaguni. La location de voiture semble indispensable pour visiter l'île surtout que j'ai choisi un hébergement relativement loin de l'aéroport et de la ville principale.

Okinawa (Naha)

Un retour à Okinawa sans passer par Naha : impossible. Je finis donc ma pause au soleil par 3 jours dans la capitale. Au programme retrouvailles, karaoke, taco-rice et tout ce qui m'a manqué ! Je ne sais pas vraiment ce que je vais ressentir en posant le pied à nouveau dans cette ville qui représente beaucoup pour moi. J'espère que la joie sera au rendez-vous.