Billet d’humeur – Retour en France

Il y a un an j'écrivais sur le voyage et ma dépression : ici ! Sur mon envie de bouger et ma peur de le faire. Voilà j'ai bougé, j'ai vécu 8 mois à 10 000 km de mes proches et je suis rentrée. L'aventure a été une réussite dans ses bons et mauvais moments! Qu'en est-il du retour en France? Un autre type d'aventure que j'ai essayé d'anticiper mais...

Le retour en France

Il commence dès l'entrée dans l'avion: on se retrouve  au milieu de personnes venant de notre pays d'origine et là on comprend que le voyage est terminé. On pose le pied sur le sol français et on réalise que le voyage est terminé. Ma première pensée : " Mais qu'est-ce que tu fais là? ". Et puis arrive à nos oreilles : "Alors c'était comment?", "Qu'est-ce que tu as préféré?", "T'es contente d'être rentrée?", "ça t'a pas manqué la bouffe française?" et l'horrible "du coup, tu fais quoi après?"! Autant de questions auxquelles je n'ai pas envie de répondre parce que je ne sais pas, que je n'ai pas envie de savoir et que j'ai mes propres questions auxquelles je dois d'abord répondre!

Alors c'est comment de rentrer?

C'est être seule ! Je le ressens comme ça. C'est se confronter à sa propre évolution et trouver quoi en faire dans ce monde qu'on a quitté pendant un temps. Je ne crois pas que l'on ait à "retrouver" une place, je pense plus qu'il faut se créer sa place grâce à ce que l'on a appris de nous-même. Alors le retour en France pour moi c'est :

  • ne pas savoir quoi dire à ses potes, sa famille, ses anciens collègues, ses voisins - bref ceux qui sont restés!
  • ne pas particulièrement savoir comment et à qui raconter son aventure.
  • se sentir hors du monde/de la société.
  • ne pas se retrouver dans l'image que les gens me renvoient de moi.
  • construire pas à pas (à mon rythme) la vie que je veux mener.
  • chercher une authenticité, une sincérité dans ce que l'on fait et avec les gens que l'on rencontre.

Bref, un tourbillon de questionnements et d'émotions auquel il faut laisser de l'espace et un moyen de s'exprimer pour pouvoir en sortir les pistes qui annoncent la suite!

Du coup, tu fais quoi après? T'as envie de repartir?

Mon tourbillon s'est un peu apaisé après 1 mois et demi en France! et j'ai enfin compris la grande leçon de ce voyage : "La seule chose qui m'appartient c'est mon temps alors à moi de décider ce que j'en fais".

  • Boulot : Pendant un certain temps on va éviter de travailler dans une agence à temps plein de façon à pouvoir décider quand on travaille et pour qui! Bien entendu, plus facile à dire qu'à faire mais, mon but est d'arriver à mettre tout cela en place... On verra!
  • L'entourage : On s'autorise de ne pas avoir envie de voir du monde et de profiter de certaines activités, seule.  On apprend à comprendre que les personnes que l'on aiment ne sont pas toujours celles qui sont en phase avec nous (avec cette personne que l'on est devenue après ce temps loin d'ici) ! Et on continue à chercher de la sincérité autour de nous...
  • Repartir : Evidemment !!! Mais le prochain voyage sera différent, sûrement plus réfléchi sur le moyen terme (j'imagine) mais toujours avec le même désir de découvrir les choses à mon rythme. Alors, guettez le changement de bannières ! Il annoncera la prochaine destination^^