Billet d’humeur – Slow travel / Fast travel ….

Un nouveau billet d'humeur (Slow travel/Fast travel) parce que :

  • je n'ai pas eu le temps de finir l'article que je devais poster (hihihi)
  • je suis en Corée
  • mon moral est réellement influencé par le rythme auquel je vis alors parlons-en!

Mes vacances pendant mon visa vacances-travail

Pendant 10 jours avec Choco Paul nous visitons la Corée (du Sud..bien entendu). Le but de ces vacances est de découvrir ce pays si proche du Japon et pourtant si loin!! Séoul dans un premier temps et Busan par la suite (de super articles en vue!). Ce sont donc mes vacances de pvt mais pas évident pour moi d'aborder un voyage sur un laps de temps si court quand je suis déjà dans une dynamique de voyage sur plusieurs mois!

Séoul est une ville immense et animée, peut-être un peu trop à mon goût. Au bout de 2 jours dans cette mégalopole j'ai eu l'impression de n'avoir passé mon temps qu'à courir après les attractions touristiques. Je n'arrivais pas à prendre le temps de les regarder, de les observer, de les contempler.

D'ou le conflit slow travel - fast travel.

Le slow travel, l'essayer c'est l'adopter?

Depuis mon installation à Naha, je vis à un rythme qui me convient :

  • je prend le temps d'aller voir ce qui m’intéresse
  • Si je ne me sens pas capable de sortir, je ne sors pas
  • je ne cherche pas à parcourir toute l'île en long et en large
  • j'autorise des changements de programme

En 6 mois, à Okinawa, j'aurai pu sans doute voir plus de choses mais au fond le but de mon voyage n'était pas celui-là. Pas étonnant alors que 10 jours en Corée me fasse l'effet d'un sprint, moi qui jusqu'à présent faisait plutôt un marathon. Entre le rythme effréné de la ville, les kms à pied parcouru pour aller voir le bâtiment signalé par le guide et mon incapacité à parler coréen, je me suis sentie très vite oppressée!

Changement de stratégie :

  • Au revoir les camarades de route pour quelques jours, histoire de pouvoir avancer à son rythme
  • On se concentre sur certaines parties de la ville qui nous intéresse (pour les autres, on reviendra plus tard)
  • On tente le tout pour le tout :  on parle japonais au lieu de parler anglais !!

Et bien ce changement de rythme m'a permis de me sentir plus à l'aise dans la ville. J'ai pu aller me ressourcer dans une forêt au beau milieu de Séoul, me promener dans des jardins et dans le vieux Séoul. J'ai même pu faire des emplettes et en apprendre énormément sur l'artisanat coréen! J'aborde donc la deuxième partie du voyage avec plus de sérénité. Busan, à première vue est une ville qui me plait énormément!

Bref pour moi, prendre le temps de regarder, de me reposer et parfois de ne rien faire c'est le meilleur moyen de profiter d'un voyage....