STOP 6 – Le Sud-Ouest de Miyakojima et Kurimajima

Okinawa, le retour !! Comme expliqué dans mon billet d'humeur, je passe 2 semaines dans l'archipel. Mon premier arrêt n'est autre que Miyakojima (l'île Miyako). Après 15 h de vol jusqu'à Tokyo, 10 h d'attente, 2 h de retard et 2 h 30 de vol, j'arrive sur l'île... Mes premiers jours, je les passe à explorer les alentours de ma guesthouse et à vélo je vais jusqu'à Kurimajima.

お帰りなさい、沖縄にも来ます。二週間、私は宮古島と石垣島でかんこうします。今回、宮古島の南と来間島に行きます。前浜ビーチは宮古島一番有名なビーチですかとても賑やかなところです。来間島のビーチのほうがいい、しずかですから。

Emplacement

Plus ou moins au centre de l'archipel d'Okinawa se situe Miyakojima. Cette île fait partie du sous-groupement d'îles appelées Îles Miyako dans lequel on trouve Ikemajima, Kurimajima, Irabujima, Shimojishima et Ōgamijima. Miyakojima est reliée par des ponts aux 4 premières îles citées.

Mon pied-à-terre est la guesthouse Miyakojima (oui, le nom est très original), j'ai opté pour un emplacement en dehors du centre-ville pour plus de calme. Je ne sais pas si je recommanderai à tous de séjourner au même endroit parce que avec la chaleur (et une insolation), le fait que l'air conditionné soit payant est assez dérangeant. Néanmoins les proprios sont vraiment cool. La clientèle est hétéroclite (Français,Anglais, Japonais, Chinois), j'ai donc pu pratiquer mon japonais^^.

Balade, Balade....

La plage Maehama

Le point d'intérêt le plus proche, la plage Yonaha-Maehama (point en bleu sur la carte) est décrite comme la plus belle plage de l'île! Plusieurs kilomètres de sable blanc fin, une eau avec des belles nuances de bleus, bref un must-see. Son succès amène forcément ses inconvénients : du monde! Un petit bémol pour la vue quand on arrive à l'entrée de la plage, on tombe sur le pont Kurima (on se croirait presque sur la plage de Naha!). Heureusement, il suffit de marcher un peu pour se trouver sur la plage paradisiaque que l'on voit sur les photos.

Kurimajima (来間島)

L'île de moins de 3 km² est relié à sa grande sœur Miyakojima par un pont de 1,69 km de long, inauguré en mars 1995. Elle est habitée par moins de 200 personnes. Le relief plat (point le plus haut : 47m ) permet d'avoir des terrains exploitables par l'agriculture. La canne à sucre s'épanouit à Kurimajima.

Un typhon arrive, je monte sur mon vélo! Je me dirige vers le pont Kurima et malgré les rafales de vent à 60 km/h j'arrive à mon but. Le spectacle est bluffant : les bleus de l'eau, la plage de sable fin au loin, les côtes de l'île verdoyante et le pont avec une montée digne des cols du tour de France!


Une fois le pont franchi grâce à mon sens de l'orientation légendaire, je me retrouve à déambuler dans les champs de canne à sucre.  Je remarque la présence de sauterelles qui trouvent drôle de sauter sur les gens qui font du vélo (c-a-d sur moi, il n'y avait personne d'autre faisant du vélo sur l'île). L'île n'étant pas bien grande, les plages sont à proximité mais il faut quand même parfois emprunter des chemins encombrés. Quelles sont belles ces plages et bien moins fréquentées que Yonaha-Maehama !!!


J'aurai donc fait en tout 15 km de vélo sous 35°C. Étonnamment le lendemain j'avais les effets d'une insolation et d'une déshydratation... La morale de cette histoire :

  • Comme je pensais le succès de Miyako en fait une île sur laquelle j'ai du mal à me relaxer.
  • Kurimajima est un trésor caché et tant mieux, j'ai vraiment apprécié y déambuler.
  • Faire du vélo ce n'est pas pour moi donc pour le reste ça sera voiture.
  • Penser à boire de l'eau et porter un chapeau...

Des images en pagaille !