STOP 4 – Workaway en guesthouse – Mon expérience à Osaka

Après avoir quittée Okinawa, je me suis installée pendant 3 semaines à Osaka et ait expérimenté le "Workaway" dans une guesthouse (auberge de jeunesse) du quartier d'Abeno.

沖縄の後で大阪へ行きました。そのとき"Workaway"をしました。すこししごとをしたかわりにむりょうベッドがあります!! 大阪に Peace House Abenoにすみました、このところはすばらしかったです。みんなはやさしかったです。18日にあそこではたらきました、このけいけんはおもしろくてたのしかったです!!!

Emplacement

Située dans le sud de l'île principale Honshû (Région Kansai), non loin de la ville de Kyôto. Osaka est le chef lieu de la préfecture du même nom, c'est la 3e plus grande ville du Japon.


Je vivais dans le sud de la ville, dans un quartier calme et assez populaire. N'ayant pas une grande passion pour les grandes villes, j'ai été agréablement surprise de trouver ce genre de petits coins calmes dans une ville aussi bruyante qu'Osaka.

L'auberge

Peace House Abeno, voilà le nom de la guesthouse dans laquelle j'ai travaillé! Une petite maison d'une vingtaine de lits située à 10 minutes de la gare de Tennoji - je vous en ai parlé : ici. Idéalement située et accueillant un nombre limité de clients, cette guesthouse a été l'endroit parfait pour moi. La propriétaire Yumiko, qui est d'une gentillesse infinie, gère 5 guesthouses (4 à Osaka dans le quartier d'Abeno et 1 à Kyoto).

Le lieu a ouvert en juillet 2016, donc tout est neuf : les douches, la cuisine, la salle commune et la chambre des volontaires se trouvent au rez-de-chaussée. Les chambres des clients sont aménagées avec des lits superposés (mais pas de matelas, on dort sur des futons au Japon) et se situent au 1er étage.

Un workaway ça se passe comment?

Via le site workaway (ici) et après un abonnement annuel de 29 USD (≈27€), vous avez la possibilité de trouver des hôtes dans le monde entier. Le contrat est simple contre 20 à 25h de travail par semaine, l'hôte vous héberge et peut aussi vous nourrir! Une sacrée économie pour un voyage et un bon moyen de rencontrer des locaux comme d'autres voyageurs. À Peace House Abeno, mon travail s'articulait entre :

  • faire le ménage à l'auberge : la manager de la guesthouse (Tia) nous donnait chaque jour les tâches à effectuer, les chambres à nettoyer et les informations sur les clients qui arrivaient. J'ai donc pu continuer à parler japonais en m'occupant de l'accueil des clients.
  •  faire du baby-sitting pour Yumiko : la propriétaire est maman de 2 bambins de 3 et 6 mois, pour qu'elle puisse travailler sans trop de dérangements, je prenais en charge son dernier Hikaru (un adorable bébé de 9kg ^^).

Un total de 24h de travail étalées ou non sur 6 jours. Le gros avantage de cet endroit était la possibilité de faire ces 24h d'affilés et donc d'avoir 3 jours consécutifs de congés : un temps bien utile pour aller visiter la région du Kansai.

Au final....

Pour une première expérience, je suis plus que ravie d'être tombée à cet endroit. L'ambiance y est toujours excellente et les responsables sont vraiment bienveillants. Après Okinawa, j'avais une peur panique de ne pas arriver à recréer des liens avec d'autres personnes et bien à Osaka cette peur s'est envolée! Chaque semaine, des soirées (takoyaki par exemple..Hummm!) ou autres sorties sont organisées entre les managers, les volontaires et les clients, tout cela donne cette agréable impression d'être une grande famille!!!

Je remercie vraiment Yumiko et sa famille, Tia, Yuliya, Yumi, J.J, Raquel, Alec et tous les autres que j'ai rencontrée en y retournant en novembre pour m'avoir fait passer de si bons moments!!!!!  Thanks a lot Yumiko, Tia, Yumi, J.J, Raquel, Yuliya and Alec for everthing and every moment shared : the takoyaki party, the karaoke marathon and the endless discussions that we had !! 

Mots-clés de recherche Google:

  • workaway guest house italie